Nos engagements environnementaux

ZÉRO DÉCHET ET RSE

NOS ENGAGEMENTS POUR LIMITER NOTRE IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIÉTAL

Objectif magasin Zéro Déchet

Nous nous engageons au quotidien à améliorer nos méthodes de travail de façon progressive dans un objectif de gestion raisonnée des consommables et de réduction globale des déchets, dans le respect des normes d’hygiène qui nous sont imposées.

Nous travaillons main dans la main avec Léa Rainier de My Little Change, consultante en démarche zéro déchet qui nous accompagne grâce à un audit et des préconisations sur les différents axes d’amélioration que nous pouvons mettre en place.

Les sacs à vrac pour les fruits et légumes

Nous proposons à la vente des produits d’artisanat local pour limiter l’usage de sachets krafts. Des kits de sacs à vrac, des tote bags et cabas permettent à ceux qui souhaitent s’équiper d’acheter le nécessaire pour faire leurs courses zéro déchet. Des bee wraps complèteront cette gamme zéro déchet.

Les contenants au rayon boucherie

La boucherie accepte les contenants amenés par les clients tant qu’ils respectent les règles énoncées ci-dessous.

Nous vous conseillons de favoriser le verre qui est adapté au contact alimentaire, mais nous acceptons également les emballages en plastiques propres et disposant du logo obligatoire.

La valorisation des déchets végétaux

Nous ne jetons pas les déchets issus des rayons fruits et légumes : deux partenaires en alternance récupèrent les déchets du magasin de Cenon que nous plaçons au frigo avant leur passage : l’école Jules Guesde et Nathalie Schwab à l’initiative de “Germaine Veille” . Ils servent à fabriquer du compost pour alimenter des potagers urbains.

A Camblanes-et-Meynac, l’association Rev récupère les fruits et légumes en fin de vie pour réaliser des recettes avec les salariés en insertion.

En revanche, il nous est impossible d’agir sur les déchets issus de la boucherie, car les produits carnés sont soumis à une législation très spécifique.

Le tri des déchets

C’est la base : nous trions bien sûr nos déchets dans différents containers mis à disposition de l’équipe. La valorisation des déchets végétaux et de l’essuie-tout très utilisé dans le cadre de notre activité nous permet de considérablement réduire le contenu de la poubelle “classique”.

Les dispositifs pour limiter le gaspillage des produits en fin de vie

Pour éviter de jeter les produits qui sont défraîchis ou proche de leur DLUO, nous mettons en place plusieurs dispositifs : nous donnons certains produits en fin de journée, comme les salades qui s’abîment vite ; nous proposons des remises importantes sur les produits à DLC proche (desserts lactés, lait, fromages…), à DLUO proche ou passée ou sur les végétaux un peu abîmés (fruits parfaits pour la confiture par exemple). Tout est mis en place pour valoriser les produits avant qu’ils ne soient plus consommables et leur éviter la poubelle.

L'usage de cageots réutilisables

Les producteurs privilégient les cageots en bois, qu’ils réutilisent jusqu’à ce qu’ils soient cassés. Lorsque nous achetons les produits venus d’ailleurs (oranges, citrons, bananes…) et/ou que nous sommes livrés dans des cartons, nous les conservons pour les clients lors du passage en caisse ou trions les cartons, qui partent en déchetterie spécialisée du MIN (marché d’intérêt national de Bordeaux).

La gestion raisonnée des consommables

Côté bureautique, nous avons fait le choix de nous équiper de matériel de seconde main, de louer une imprimante et de restreindre l’impression uniquement lorsque c’est obligatoire, sur papier recyclé et labellisé. Pour le personnel, les consommables sont labellisés et utilisés avec parcimonie. Lorsque cela est possible, nous privilégions le réutilisable (tasses à café et couverts normaux par exemple) en supprimant tout ce qui est jetable de notre lieu de travail.